3 décembre 2011 posté par Alex

Dégrafer un soutien gorge : notre technique spéciale !

comment dégrafer un soutien gorge e1326400990902 150x150 Dégrafer un soutien gorge : notre technique spéciale !Depuis que vous l’attendiez, ArtduSexe aborde ENFIN cette question si épineuse et éminemment problématique pour l’infinie majorité des hommes : comment dégrafer un soutien gorge ? Vous savez, ce moment tellement gênant, quand tout se passait bien, que la température devient vraiment brûlante, qu’elle vient d’arracher son petit haut, que vous n’en pouvez plus, après avoir mater son décolleté plongeant pendant toute la soirée, de découvrir ses seins splendides enfin mis à nu et que ce temps-là, potentiellement si délicieux, devient un véritable calvaire parce que vous restez bloqué les deux bras dans son dos à vous exciter honteusement sur sa lingerie toute neuve qui ne vous a pourtant rien fait… Tous nos conseils dans cet article, et pour plus de dextérité dans la pratique, pensez à nous consulter pour du coaching sexe !

 Les trois conseils de base pour dégrafer un soutien gorge

 1.      Tout d’abord, ne tentez de dégrafer un soutien-gorge que si vous savez le faire ! Et tenez compte du stress, surtout les premières fois avec une nouvelle partenaire – notamment si vous vous êtes vanté d’avoir beaucoup d’expérience, faites gaffe, ça fait tout de suite mauvaise impression !

2.      Ensuite, pensez à faire diversion pendant que vous procédez à l’opération délicate. Embrassez-là voluptueusement dans le cou ou fougueusement sur la bouche. Pour les plus doués, si vous avez une main libre, tentez une caresse sur les hanches, sur le visage ou sur les fesses. N’oubliez jamais qu’en matière de sexualité, un des atouts principaux, c’est de savoir surprendre…

3.      Enfin, une fois que vous avez commencé, allez jusqu’au bout ! On ne commence jamais à s’acharner sur un soutien-gorge, pour le laisser ensuite en plan, à moitié dégrafé ! Mais rassurez-vous, certaines femmes trouveront la maladresse plutôt attendrissante, et la plupart sont tout de même assez bonnes pour vous donner un petit coup de main quand vous galérez vraiment trop.

 

La méthode de l’oreiller

Avant de passer aux choses sérieuses, c’est comme pour enfiler un préservatif, rien ne vaut un peu d’entraînement en privé ! Alors, même si vous vous sentez un peu idiot, adoptez la méthode de l’oreiller, pour vous perfectionner en solitaire et sans pression, avant de remplacer votre ami plein de plumes par une vraie jolie femme… Empruntez – en cachette de préférence, surtout si vous n’assumez pas complètement – un soutien-gorge à votre mère, votre sœur ou votre cousine (si vous ne trouvez que celui de votre grand-mère, ce n’est pas grave, ça fera l’affaire quand même !) et enfilez-le élégamment sur l’oreiller de votre choix (dans tous les cas, on est d’accord, ce ne sera que moyennement réaliste, mais tant pis !). Et maintenant, vous êtes en piste : essayer à votre rythme et sans vous énerver de dégrafer ce f… soutien-gorge à l’aveugle et sans trop secouer ce pauvre oreiller qui ne vous a rien demandé !

Notre technique pour dégrafer une soutien-gorge avec classe

Tout d’abord, pour bien comprendre comment faire, il faut visualiser les agrafes du soutien-gorge et retenir que ÇA NE SERT À RIEN DE FORCER, si ça ne vient pas, c’est que vous vous y prenez mal ! Évidemment, les femmes ayant des dizaines de soutiens-gorge différents, toutes les agrafes ne sont pas faites pareilles, mais dites-vous que la disposition la plus courante, sur laquelle vous pouvez tabler la plupart du temps, c’est deux fois deux tout petits crochets situés en parallèle à environ 2 cm les uns des autres. Donc n’oubliez pas que vous pouvez avoir dégrafer une paire de crochets sans être encore au bout de vos peines, mais sans avoir tout rater pour autant !

Ensuite, vous avez deux possibilités pour dégrafer le soutien-gorge de votre partenaire – ce qui dans tous les cas fera bon effet si vous y arrivez tout seul ! Si vous le faites discrètement et à une main, ce sera vraiment la classe… mais vous pouvez aussi le tenter à deux mains, ce ne sera pas honteux.

Repérez d’abord à quel niveau se situent les agrafes. Positionnez le pouce et le majeur aux extrémités et l’indexe au niveau même des crochets. Il faut ensuite exercer une pression avec les deux doigts comme si vous vouliez rapprocher les deux bretelles en vous substituant aux agrafes, en lâchant du leste au niveau des crochets pour qu’ils puissent se dégrafer discrètement – et sans griffer le dos de la jeune femme de préférence ! À une main, quand on sait s’y prendre, ça se fait en un claquement de doigts, mais il faut s’être familiarisé avec les agrafes et avoir pris le coup de main. À deux mains, ça demande un peu moins de dextérité : il faut rapprocher les deux mains l’une de l’autre en attrapant chaque côté du soutien-gorge pour donner le leste qui permettra aux agrafes de se défaire.

Une fois le soutien-gorge dégrafé, on le sait, ça y est, vous êtes soulagé ! Mais ce n’est pas encore terminé, il faut finir de débarrasser la demoiselle de cette lingerie superflue, en lui ôtant délicatement ses bretelles. Cette fois-ci, c’est beaucoup plus simple, alors mettez-y du cœur et travaillez votre style ! Vous pouvez par exemple faire glisser les bretelles en les suivant de près avec la bouche pour lui couvrir les bras de bisous… Le tout réside dans la technique, mais aussi dans la mise en scène : sachez rendre ce moment excitant et surprenant !

Enfin, après tout ça, n’oubliez pas quand même que les femmes font ça tous les soirs, alors décompressez, dégrafer un soutien-gorge, ce n’est quand même pas si compliqué !

Autres articles à lire :

Auteur : Alex

Créateur du site artdusexe.com, je suis un passionné de sexe. Ayant eu des premières expériences dès mon plus jeune âge, j'ai toujours été dans la quête d'une sexualité "parfaite". J'ai beaucoup lu, vu, discuté et pratiqué sur le sujet pour n'en retenir que le meilleur. J'écris ici pour vous partager ma vision de la sexualité. J'espère que cela pourra vous apporter un maximum de plaisir, à vous et à votre partenaire !