This entry is part 2 of 6 in the series anatomie, zones érogènes et stimulation

anatomiefminine4 Leçon d’anatomie féminineLe clitoris : la partie visible du clitoris se trouve sous la jonction entre les petites lèvres. Il est recouvert d’un petit capuchon, mais se gonfle en se gorgeant de sang et devient plus visible sous l’effet de l’excitation. Le clitoris est de loin la partie la plus sensible. Alors attention : pour la plupart des femmes lécher ou caresser directement le clitoris au début des préliminaires est souvent une mauvaise idée ! Cela peut irriter ou faire mal et raidir votre partenaire au lieu de la détendre. Allez-y progressivement…

(n’hésitez pas à cliquer sur le schéma pour agrandir)

  • Les lèvres : il y a les grandes et les petites et comme celles de la bouche, elles s’offrent généreusement aux baisers! Les petites lèvres sont situées à l’intérieur des grandes et s’étendent du dessus du clitoris à l’ouverture vaginale. Elles sont plus sensibles que les grandes lèvres et à manipuler avec plus de douceur (en gros, si vous avez une irrésistible envie de mordre, concentrez-vous sur les grandes lèvres !) La plupart du temps les petites lèvres sont à l’intérieur des grandes lèvres, mais il arrive aussi qu’elles dépassent à l’extérieur. En effet, la forme, la taille et la couleur de ses parties varient selon les femmes et selon le degré d’excitation. Les grandes lèvres sont moins sensibles, mais hésitez d’autant moins à jouer avec, ça reste très excitant pour la fille, surtout pour une première approche… anatomiefminine thumb1 Leçon d’anatomie féminine
  • La vulve : c’est la partie externe du sexe féminin situé sous le pubis.
  • L’urètre : c’est le petit orifice sous le clitoris par où s’écoule l’urine.
  • Le vagin : c’est la partie interne du sexe féminin, orifice situé juste au-dessous de l’urètre. Au repos, il est serré et presque complètement sec. Il a une profondeur d’un peu moins de 10 cm. Il s’ouvre et se lubrifie sous l’effet de l’excitation pour faciliter la pénétration. En somme, avoir un sexe en érection d’une quinzaine de centimètres, c’est-à-dire dans la moyenne, suffit à combler la plupart des femmes. En outre, le vagin est beaucoup plus sensible à l’entrée que dans le fond où les femmes situent beaucoup moins les sensations (ce qui explique qu’elles ressentent rarement les hommes éjaculer). Pénétrer votre partenaire de quelques centimètres seulement et faire des va-et-viens peu profonds peut parfois être très très agréable !
  • Le périnée : c’est la petite surface de chair située entre le vagin et l’anus. Comme chez l’homme, c’est une partie très sensible (n’hésitez pas à la masser d’un doigt !).

Alex

Vous appréciez nos articles? Inscrivez-vous sans plus tarder à notre newsletter et recevez gratuitement notre guide des 10 erreurs à ne pas commettre au lit en cliquant ici.


Articles à lire:

  1. Les zones érogènes de l’homme
  2. Les zones érogènes de la femme
  3. Leçon d’anatomie masculine
  4. La masturbation (partie 2): au féminin
  5. Le petit guide du cunnilingus