3 août 2012 posté par Alex

La masturbation (partie 3) : au masculin

la masturbation au masculin1 150x150 La masturbation (partie 3) : au masculinSi la masturbation reste encore taboue pour beaucoup de femmes, elle est beaucoup plus largement acceptée chez les hommes. Les vieilles peurs ancestrales, les croyances sur les conséquences néfastes de la masturbation qui rendrait sourd, aveugle ou impuissant pour bien faire l’amour, semblent en grande partie dépassées. Près de 90 % des hommes avouent aujourd’hui se masturber régulièrement et ils s’en portent tous très bien ! Non seulement la masturbation n’est pas mauvaise pour la santé, mais des études prouvent même que les risques de développer un cancer de la prostate seraient inférieurs de 33 % chez les hommes qui se masturbent fréquemment (au moins cinq fois par semaine) ! Et la masturbation n’est pas seulement bonne pour la santé et l’individu, elle a aussi des effets positifs sur la sexualité de couple ! Alors ne soyez pas trop sévères, mesdemoiselles, si vous surprenez votre copain en pleine action sous la douche ou devant son écran d’ordinateur : on peut avoir une vie sexuelle épanouie ET se masturber régulièrement ! Plutôt que de vous en attrister ou de lui faire des reproches, apprenez vous aussi à le masturber : les femmes qui savent bien s’y prendre ne sont pas si nombreuses et, vous verrez, il sera RAVI…

La masturbation, un plaisir en solo…

Des facteurs biologiques, culturels et sociaux influencent la pratique de la masturbation. Une étude réalisée aux Etats-Unis dans les années 1990 précise différents facteurs qui influencent la fréquence de la masturbation : par exemple, les jeunes se masturbent plus que les personnes âgées, les Chrétiens se masturbent moins que les athées, les célibataires se masturbent plus que les personnes mariées, les bisexuels se masturbent plus que les homosexuels qui se masturbent plus que les hétérosexuels, plus les personnes sont diplômées, plus elles se masturbent… mais surtout, les hommes se masturbent plus que les femmes !

Généralement, les jeunes garçons découvrent les plaisirs de la masturbation beaucoup plus tôt que les filles, et une fois qu’on y a goûté… Plus un homme aura commencé à se masturber de bonne heure, plus il se masturbera fréquemment par la suite, et souvent pendant toute la durée de sa vie. Malgré tout, les hommes ne sont pas tous égaux devant la masturbation : certains se masturbent beaucoup plus que d’autres, de différentes manières et pour des raisons différentes. Certains se masturbent par pur plaisir, d’autres pour diminuer les risques d’avoir des érections non voulues, d’autres encore pour apprendre à contrôler leur éjaculation sans avoir à utiliser un cockring. Globalement, la fréquence de la masturbation diminue quand même beaucoup avec l’âge (un certain nombre d’hommes délaissent cette pratique au-delà de 40 ans), mais là encore ce n’est qu’une tendance générale, il y a de grandes disparités en fonction des individus.

Même si la fréquence de la masturbation est souvent réduite chez les hommes en couple ou qui ont une pratique sexuelle régulière, être épanoui dans sa vie sexuelle n’empêche certainement pas de se masturber, loin de là ! Des études montrent qu’un homme jeune et en bonne santé éprouve le besoin d’avoir environ quatre orgasmes par semaine et se masturber permet aussi d’éprouver des sensations différentes de celles que l’on a à deux. Les hommes se masturbent par exemple régulièrement devant des films pornos qui leur permettent de libérer d’autres fantasmes que ceux qu’ils s’autorisent avec leur partenaire. De plus, une étude montre que, pour 80 % des hommes de plus de 16 ans, ne pas se masturber lorsqu’ils en ressentent le besoin engendre du stress et un comportement plus tendu, qui déteindra immanquablement sur la vie de couple. Certains hommes avec de forts besoins sexuels se masturbent même juste avant de faire l’amour pour être moins à cran et plus attentifs au plaisir de leur partenaire. Alors, les filles, laissez votre mec se masturber tranquillement, il ne vous vole rien ! Et c’est aussi un bienfait pour votre couple…

… La masturbation, un plaisir pas si solitaire

La masturbation n’est pas un simple plaisir solitaire égoïste et sans but. Elle aide à se sentir bien en tant qu’homme, mais aussi en tant qu’amant. Elle permet de se libérer de tensions sexuelles trop fortes et d’apprendre à mieux gérer ses éjaculations. De nombreux hommes utilisent en effet la masturbation de manière mécanique pour apprendre à mieux se connaître et être ainsi capables par la suite de retarder l’éjaculation lors de leurs relations sexuelles. Il est ainsi très important pour les éjaculateurs précoces de se masturber régulièrement, mais en veillant bien à ne pas éjaculer trop rapidement. Pour beaucoup d’hommes, la manière de se masturber évolue ainsi avec l’âge : ils passent d’une masturbation rapide (de moins de 5 minutes) destinée à obtenir un plaisir immédiat à une masturbation plus longue (d’au moins une demi-heure) qui permet souvent d’avoir un plaisir plus intense et d’assurer mieux par la suite dans les bras de leur partenaire.

Si la masturbation masculine peut ainsi avoir des effets bénéfiques dans la vie de couple, elle peut également se pratiquer à deux. Si les femmes ont la possibilité d’être masturbées pendant un coït, ce n’est pas le cas des hommes. Mais la masturbation peut être une excellente étape des préliminaires ! Pour les femmes qui font un blocage sur la fellation ou sur des bisous à certains endroits particuliers, ça peut être une autre très bonne manière d’exciter leur compagnon, les organes sexuels de l’homme étant en effet de très loin, ne l’oublions pas, sa zone érogène majeure ! La masturbation peut également intervenir au cours d’une fellation, c’est parfois un bon moyen de se reposer un peu les muscles de la bouche, pour les femmes dont le partenaire est un peu long à jouir…

Mais il est souvent plus facile pour les femmes de faire une bonne fellation, qu’une bonne branlette. En effet, la chaleur et l’humidité de la bouche, rappelant celle du vagin, aident déjà beaucoup, même pour celles qui sont un peu maladroites ! Un premier conseil, c’est donc d’utiliser du lubrifiant pour masturber votre partenaire : cela recrée cette sensations d’humidité et vous risquerez moins de lui faire mal, ça va glisser tout seul !

À vous de jouer mesdemoiselles : prenez les choses en main ! Techniques et 4 positions pour le masturber

Comme les femmes, les hommes ont tous acquis, au cours d’un apprentissage solitaire ou collectif, leur propre manière de se masturber. Ils utilisent une position de la main, une pression ou un rythme différents. Le mieux, en tant que femmes, si vous ne savez pas trop vous y prendre, c’est de poser votre main sur celle de votre partenaire lorsqu’il se masturbe ou encore, s’il accepte, de le regarder faire. N’hésitez pas non plus à lui demander conseil, afin qu’il vous communique ses goûts personnels et particuliers.

Ensuite, contrairement à ce que peuvent penser certaines, masturber rapidement ne permet pas d’obtenir plus facilement ou plus rapidement l’orgasme. Vous risquez même de lui faire mal et ainsi, de l’empêcher de jouir. Au contraire, prenez votre temps, jouez de votre sensualité, prenez-vous au jeu du désir et essayer de sentir avec lui les sensations monter… Mais vous pouvez aussi varier les rythmes, passer de la tendresse à l’accélération : laissez-vous surprendre.

Faites particulièrement attention avec les hommes circoncis : la lubrification est encore plus importante pour éviter les risques d’irritation et prenez le sexe à mi-hauteur en prenant bien garde de ne pas serrer trop fort.

Nos techniques et 4 positions pour la masturbation

Placez votre main en étau autour du sexe en érection de votre partenaire, en serrant un minimum pour être assez ferme, mais sans lui broyer la verge pour autant ! Positionnez votre main à mi-hauteur et faites la glisser de haut en bas le long du pénis, mais sans aller trop haut ou trop bas pour éviter de lui irriter le gland ou de tirer sur le frein…

Votre main doit rester toujours en mouvement : vous pouvez la faire coulisser en tournant légèrement de gauche à droite pour faire varier le mouvement. Faites des va-et-vient jusqu’à ce que vous trouviez le rythme et la pression qui lui conviennent le mieux.

Vous pouvez aussi positionner votre main en capuchon au bout de son sexe, de façon à épouser complètement le gland qui est une des parties les plus sensibles de son sexe. Faites ainsi pivoter votre main en restant toujours bien en contact avec le gland. Et profitez de votre deuxième main libre pour lui caresser le corps.

N’hésitez pas non plus à lui caresser les testicules, à lui masser le périnée, voire s’il est réceptif de ce côté-là, à lui titiller l’anus…

Quand l’excitation monte et que vous sentez qu’il est sur le point de jouir, vous pouvez soit accélérer le mouvement pour une délivrance rapide, soit ralentir pour faire durer le plaisir. Mais continuez bien à le masturber pendant qu’il jouit : beaucoup d’hommes préfèrent quand la femme ralentit un peu le rythme à ce moment-là. Continuez tant qu’il y a du sperme qui sort. Ensuite, le sexe de votre homme devrait commencer à perdre de sa vigueur, et il vous faudra arrêter avant qu’il ne devienne trop sensible et commence à lui faire mal.

Vous pouvez aussi penser à varier les positions pour varier les plaisirs et la relation qui s’établit entre les amants :

·L’homme peut être assis au bord du lit ou sur un fauteuil, genoux écartés, et vous entre ses jambes.

·Il peut être debout, et vous à genoux – sur un tapis ou un coussin, ce sera plus confortable !

·Il peut être allongé sur le dos, et vous assise à ses côtés ou entre ses jambes.

·Il peut être allongé sur le côté ou sur le dos, et vous allongée à côté de lui.

Et, bien sûr, si votre partenaire a lu notre article sur la masturbation féminine, il peut être agréable et très sensuel de se masturber mutuellement…

Autres articles à lire :

Auteur : Alex

Créateur du site artdusexe.com, je suis un passionné de sexe. Ayant eu des premières expériences dès mon plus jeune âge, j'ai toujours été dans la quête d'une sexualité "parfaite". J'ai beaucoup lu, vu, discuté et pratiqué sur le sujet pour n'en retenir que le meilleur. J'écris ici pour vous partager ma vision de la sexualité. J'espère que cela pourra vous apporter un maximum de plaisir, à vous et à votre partenaire !

  • http://SiteWeb Rémi

    Je pense qu’il n’était pas nécessaire de parler de position, c’est souvent à l’instinct qu’on a recours a la masturbation.

  • http://SiteWeb John

    Ok pour la masturbation mais quand elle faite uniquement avec lubrifiant ou salive. les filles ont tendance a trop serrer ce qui irrite affreusement ( du moins celles rencontrées jusque là ).

    • shakine

      Dsl john, c parce q tu ne m  pas encore rencontrée lol!
      Efectivement, il fo l excciter à fond pr qu il commence à lubrifier ou juste prendre le glande ds la bouche pr mouiller avec de la salive avan de cmmencer.
      Ms generalement, j utilise un lubrifiant q je rend moi meme mentholé!
      Resultat garanti avec ts ceux qui y ont gouté;

  • http://SiteWeb michelle

    C’est vrai que moi j’ai du mal a accepter que mon mec se branle car d’abord j’ai l’impression de ne pas le satisfaire et qu’il recherche du désir ailleurs et ensuite parce qu’en se branlant, il arrive très souvent qu’il ne termine pas lorsqu’on a un rapport et c’est assez dur de se dire qu’on ne peut le satisfaire soi-même jusqu’au bout.

    • shakine

      ce nè pa que tu ne peux le satisfer jusko bou, il se retir pr se branler parce kil pren suremen plu de plaisir à jouir de la sorte.
      Moi personelemen, jador branler mon mec, jador voir ce plaisir monté et jouer avec sa Q…
      Propose lui desormai de toi mem le masturber qd il se retir, tu vera ca lui fera plaisir et generalmen; ca rend complice

  • http://SiteWeb charlie

    et pour les circonsit ??? non mais honnêtement je le suis moi même et je ne masturbe absolument pas comme les techniques décrite n’ayant pas de prépus sans lubrifiant sa fait carrément mal Oo

    • shakine

      jè cliké sur aim san m en rendre compte, non je ne sui pa dacor avec toi

  • http://SiteWeb John

    Charlie, je doute que tu te masturbe dès le plus jeune age avec du lubrifiant, tu ne te fais pas mal systématiquement j’espère. Donc pour les circoncit et crois moi j’en suis, la technique est applicable avec un gros SI (car je ne supporte pas de me faire masturber autrement) : les filles bénéficient d’un avantage qu’on a pas pour nous masturber c’est la salive et en l’utilisant, les techniques mentionnées fonctionnent (en tout cas sur moi).

  • Pingback: Les lubrifiants | Art du Sexe

  • Pingback: Comment faire l'amour à un homme | Art du Sexe

  • Non

    Les hommes découvrent la masturbation plus tôt que les femmes !
    Et après de tel propos, il ne faut pas s’étonner que certaines femmes hésitent a se stimuler manuellement pendant un rapport.

  • Pingback: La masturbation | Art du Sexe

  • Pingback: Comment faire une fellation parfaite ? | Art du Sexe

  • Pingback: Masturbateur pour homme | Art du Sexe

  • Pingback: Est-il vraiment possible d’avoir un orgasme sans se masturber ? | Art du Sexe

  • Pingback: Utiliser le cockring (sextoy) | Art du Sexe

  • Pingback: Comment faire l'amour, par Jérémie (élu pire coup de l'année) | Art du Sexe

  • Pingback: Comment faire une branlette espagnole (ou cravate de notaire) | Art du Sexe

  • Pingback: La place et l'importance des mains dans la sexualité | Art du Sexe

  • Pingback: Masturbation et relation de couple : compatibles ? | Art du Sexe