18 novembre 2010 posté par Alex

Technique masturbation : tout savoir dessus et nos meilleurs conseils !

La masturbation partie 1 150x150 Technique masturbation : tout savoir dessus et nos meilleurs conseils !« Il est beau, bien, bon, agréable, convenable, simple, excellent, décent, louable, méritoire, utile, habituel, ordinaire, stimulant, remontant, vivifiant, excitant, troublant, grisant, juste, bienséant, naturel de se masturber… », c’est en tout cas ce qu’écrit Philippe Brenot, un psychiatre spécialisé en sexologie, et on est bien d’accord avec lui ! D’après plusieurs enquêtes, la masturbation est d’ailleurs la forme d’activité sexuelle la plus répandue pour la majorité des occidentaux. Pratiquée en solitaire ou en couple (sans parler des pratiques de masturbation collective !), c’est en tout cas un excellent moyen de donner ou de se donner du plaisir. Mais encore faut-il savoir s’y prendre…

La masturbation, synonyme de vie sexuelle épanouie

Contrairement à certaines idées reçues, la masturbation n’est pas une pratique honteuse et elle ne doit pas forcément se faire en cachette ! En effet, en plus de faire l’amour,la masturbation individuelle peut devenir une pratique de couple particulièrement excitante… C’est aussi parce qu’elle est associée à un imaginaire de pratique solitaire et cachée qu’il peut être très excitant de se masturber devant son/sa partenaire autant que de le/la voir se masturber devant nous : on a l’impression de pénétrer dans son intimité la plus enfouie, dans une position de voyeur qui peut choisir ou non de devenir plus actif… On peut vraiment l’observer prendre du plaisir avec une forme de distance qu’on a difficilement – et pour cause ! – pendant le coït, et voir comment il ou elle se donne du plaisir. Autrement dit, c’est aussi instructif pour la suite !

Pour la femme, la masturbation est aussi fortement recommandée pendant la pénétration. Certaines femmes n’osent pas et ont encore honte de se caresser pendant que leur partenaire se donne déjà tant de mal à leur donner du plaisir avec leur pénis. Mais il ne faut surtout pas avoir la moindre gêne ! Les femmes prennent beaucoup plus de plaisir quand la stimulation vaginale est couplée avec une stimulation clitoridienne. Et votre partenaire n’en sera que trop content lui-même si vous prenez plus de plaisir ! Alors n’hésitez plus à vous caresser lorsque vous en avez envie, c’est le meilleur moyen pour avoir des rapports sexuels épanouissants.

Technique masturbation : se masturber en solo pour plus de plaisir en couple

Certains pensent encore que la masturbation n’est pas une pratique naturelle surtout pour les personnes en couple et qu’elle est synonyme d’insatisfaction sexuelle. Il n’en est rien. Bien au contraire, se masturber permet de jouer avec sa sexualité, ses fantasmes et ses sensations, de bien connaître son corps et ainsi de pouvoir mieux guider l’autre par la suite et de prendre plus de plaisir dans sa sexualité de couple.

La masturbation solitaire est avant tout un acte de désir et donc la preuve que la libido fonctionne bien. Elle peut aussi être un moyen pour les hommes d’apprendre à mieux gérer leur éjaculation sans avoir à utiliser un cockring et de pouvoir ainsi avoir des rapports plus longs et plus satisfaisants avec leur partenaire

La masturbation peut aussi permettre à des femmes qui auraient perdu leur désir au sein d’une vie de couple sans surprise de retrouver du plaisir, de réapprivoiser et de réveiller des parties de leur corps qui seraient endormies, de reprendre confiance.

Technique masturbation : comment masturber l’autre aussi bien qu’on se masturbe soi-même ?

Tout le monde finit par trouver la façon de se masturber soi-même – il est d’ailleurs bon de trouver ses propres méthodes plutôt que de suivre les conseils des autres, car c’est un excellent moyen de se connaître soi-même. Mais il est beaucoup plus compliqué de masturber l’autre. C’est pour cette raison que certains préfèrent faire des fellations ou des cunnilingus, car il est encore plus délicat de masturber l’autre et on risque encore plus de lui faire mal et donc d’obtenir exactement l’inverse de l’effet escompté !

La masturbation de l’autre peut se réaliser à n’importe quel moment du rapport : pendant une fellation parfaite, un cunnilingus ou d’autres bisous bien placés, avant ou après la pénétration, pendant le coït lui-même.

La première erreur à ne pas faire, c’est de penser que masturber rapidement permet d’atteindre plus rapidement l’orgasme. En réalité, masturber rapidement n’est pas forcément une bonne idée. Et, aussi bien pour les hommes que pour les femmes, ça risque de faire mal. Quand l’homme va directement au clitoris ou quand la femme branle très rapidement en allant très haut et très bas avec la main, cela provoque vite des douleurs et c’est en fait le meilleur moyen pour ne pas y arriver !

Voilà déjà un principe de base à méditer. Pour ce qui est du reste, on vous donnera tous nos conseils dans nos articles à paraître : « La masturbation (partie 2) : au féminin » et « La masturbation (partie 3) : au masculin »…

Autres articles à lire :

Auteur : Alex

Créateur du site artdusexe.com, je suis un passionné de sexe. Ayant eu des premières expériences dès mon plus jeune âge, j'ai toujours été dans la quête d'une sexualité "parfaite". J'ai beaucoup lu, vu, discuté et pratiqué sur le sujet pour n'en retenir que le meilleur. J'écris ici pour vous partager ma vision de la sexualité. J'espère que cela pourra vous apporter un maximum de plaisir, à vous et à votre partenaire !