6 février 2013 posté par Alex

Faire un cunnilingus parfait, techniques et astuces dans cet article !

ctest Faire un cunnilingus parfait, techniques et astuces dans cet article !Si les mecs adorent les fellations parfaites avant de bien faire l’amour et tout le monde le sait, les filles raffolent des cunnilingus et de bisous bien placés, mais certains préfèrent peut-être l’oublier… Allons, un peu de courage les gars, faire un cunnilingus, ce n’est pas si compliqué et vous serez étonnés de mener votre partenaire à l’orgasme si facilement !

Faire un cunnilingus : savoir la mettre en confiance

D’abord, il faut savoir que les hommes qui refusent de se faire faire une fellation parfaite sont rarissimes, mais que les femmes qui sont gênées à l’idée qu’on leur fasse un cunni sont déjà beaucoup plus nombreuses, surtout si elles n’ont pas l’habitude. Pour pas mal de filles, le cunnilingus est en fait une intrusion beaucoup plus intime dans leur sphère corporelle que la pénétration. Si on se trouve dans un lieu éclairé, il s’agit aussi de s’offrir complètement et sans détours à la vue de son partenaire et ce n’est pas toujours si facile quand on conserve quelques restes de pudeur !

Alors essayez de n’être pas trop direct. La fille risquerait de prendre peur, de se contracter, voire de devenir complètement chatouilleuse – ça arrive, et là vous ne pourrez vraiment plus rien faire, elle ne se laissera plus toucher ! Commencez donc par lui caresser tout le corps pour la détendre, la mettre en confiance. Puis caressez plus précisément le ventre, le bas du ventre, les cuisses (surtout l’intérieur, c’est une zone beaucoup plus érogène). Commencez aussi à utiliser votre langue, voire à la mordre un peu – mais pas trop non plus, ce n’est vraiment pas le moment de lui faire mal !

Faire un cunnilingus : embrasser d’autres lèvres 

Concentrez-vous maintenant sur son sexe – puisque c’est là qu’on voulait en venir, n’est-ce pas ! Embrassez d’abord son sexe de façon globale, doucement, puis de manière plus appuyée. Si la fille se laisse faire, vous pouvez même commencer à devenir un peu sauvage – à vous de doser…

Pensez bien que les lèvres de son sexe sont un peu comme les lèvres de sa bouche. Embrassez-la amoureusement, les filles adorent ça. Embrassez chaque lèvre, léchez-les, prenez-les toutes entières dans votre bouche… Normalement, votre copine doit commencer à frémir sérieusement !

Faire un cunnilingus : s’occuper du clitoris… jusqu’à l’orgasme !

Il est maintenant temps de vous attaquer à son clitoris. Embrassez-le doucement, puis commencez à faire de grands cercles tout autour avec la langue, mais d’assez loin pour l’instant. N’allez ni trop vite ni trop fort. Vous pouvez utiliser la partie supérieure de la langue pour remonter, puis la partie inférieure, plus douce, pour redescendre de l’autre côté du clitoris. Votre bouche doit rester très près du sexe pour éviter de tirer trop la langue, ce qui provoque des crampes assez rapidement. Pour vous aider, vous pouvez aussi bouger légèrement la tête, de façon circulaire, pour diminuer la fatigue musculaire de la langue – eh oui, c’est aussi du sport ! Veillez aussi à ce que son sexe reste toujours bien humidifié. Mais à ce stade, il se peut que votre partenaire produise déjà sa propre humidité !

Vous pouvez alors vous rapprocher tranquillement de son clitoris et le lécher de manière un peu plus rapide et un peu plus appuyée. N’hésitez pas à alterner les rythmes, les sens de variations… Vous pouvez aussi lui embrasser de nouveau le sexe. Et autre détail très efficace : commencez à lui introduire doucement un doigt dans le vagin et à la caresser de l’intérieur tout en continuant à la lécher. C’est vraiment très bon et la plupart des filles auront du mal à résister…

…Et attendre jusqu’à l’orgasme !

En voulant trop bien faire, certains hommes commettent la grave erreur – nous n’irons pas jusqu’à la qualifier de fatale ! – de changer de rythme et de mouvement trop souvent. En réalité, quand une femme commence à gémir plus sérieusement, ou à vous encourager d’une quelconque manière – « ouiii ! », « c’est bon ! », « continue ! » ou que sais-je encore…- c’est que le bon rythme et le bon endroit sont trouvés et il ne faut surtout plus RIEN changer ! En effet, les femmes jouissent quand on les stimule un certain temps de la même manière et au même endroit. Il est ainsi très important de laisser le temps à une femme de « s’installer » dans son plaisir. Alors, quand vous sentez que le plaisir monte, surtout ne changez rien et attendez !

Lorsque la fille commence à jouir – bravo, mission accomplie ! -, continuez à la lécher encore quelques secondes, d’autant que les femmes jouissent souvent par paliers et qu’elles ont besoin d’être stimulées en continu pendant ce temps-là (les hommes n’aiment pas non plus qu’une fille s’arrête trop vite à la fin d’une parfaite fellation). Mais après, il faut vraiment savoir s’arrêter, le clitoris devient beaucoup trop sensible et ça peut devenir douloureux !

Et bien sûr, s’il s’agissait d’un préliminaire, arrêtez-vous AVANT ! Vous pourriez être très déçu, certaines filles ne supportent plus d’être pénétrées juste après un orgasme, et concrètement elles en ont beaucoup moins envie !

Et pour d’autres conseils, nos articles « Les petites astuces du cunnilingus (partie 1 et partie 2) » restent à paraître !

Autres articles à lire :

Auteur : Alex

Créateur du site artdusexe.com, je suis un passionné de sexe. Ayant eu des premières expériences dès mon plus jeune âge, j'ai toujours été dans la quête d'une sexualité "parfaite". J'ai beaucoup lu, vu, discuté et pratiqué sur le sujet pour n'en retenir que le meilleur. J'écris ici pour vous partager ma vision de la sexualité. J'espère que cela pourra vous apporter un maximum de plaisir, à vous et à votre partenaire !